Communiqué Solidaires 93 suite au mardi 10 décembre

Partagez cet article

Depuis le début du mouvement social contre la réforme des retraites, le 93 est massivement mobilisé.

La journée de grève du 5 décembre a été très suivie dans le département, avec des chiffres de grévistes particulièrement réjouissants à la RATP et dans l’éducation

Vendredi 6 décembre, de nombreux travailleurs/euses ont reconduit la grève, et hier mardi 10 décembre a a nouveau été une grande journée de mobilisation, avec des départs collectifs du 93 pour rejoindre la manifestation parisienne, en bus ou en vélo.

Des assemblées générales ont lieu sur les lieux de travail ou de façon interprofessionnelles. Des AG de ville ont ainsi eu lieu dans de nombreuses villes du département : St Denis, Aubervilliers, Montreuil mais aussi Bobigny, Pantin, La Courneuve, ou encore Aulnays.

Ces AG, qui rassemblent travailleurs & travailleuses, syndiqué-e-s / non syndiqué-e-s, et des habitant-e-s des villes, sont des lieux de rencontre entre les différents secteurs présents dans le département. A Pantin, St Denis, Aubervilliers, ces AG se sont mobilisées pour prêter main forte aux camarades de la RATP en grève en bloquant les dépôts de bus – hier, 8 dépôts du département étaient bloqués.

Ces grèves, ces blocages, ces manifestations montrent notre détermination à faire valoir nos droits face à un gouvernement qui, une nouvelle fois, nous répond par le mépris et la répression.

Mépris – car les annonces de Philippe sont des miettes qui portent sur des points techniques de la réforme, alors que nous voulons son RETRAIT pur et simple

Répression – car le gouvernement ajoute la violence policière à la violence sociale : pour ne citer que 3 exemples, on connait la violence de la répression dont ont été victimes les GJ. Le 5 décembre, les cortèges syndicaux ont été la cible des forces de l’ordre et ce matin encore un enseignant, syndiqué d’Aubervilliers a été placé en GAV lors du blocage du dépôt de bus d’Aubervilliers

Mais nous ne nous laissons pas faire

Si les travailleurs/euses et habitant-e-s du 93 sont mobilisé-es massivement contre la réforme des retraites, qui est injuste et inique, c’est aussi parce que nous avons l’habitude d’être maltraité-e-s par le gouvernement, et que cette réforme vient s’ajouter à une longue liste de violences sociales dans le département

  • Absence de transports publics
  • Sous-dotation des écoles
  • Fermeture de services hospitaliers

Pour une vraie politique sociale dans le département, et contre la réforme des retraites – qui veut nous faire travailler plus longtemps et vivre plus mal – L’Union Départementale Solidaires 93 appelle à poursuivre et amplifier le mouvement.

→rdv ce soir à 16h devant le commissariat d’Aubervilliers contre la répression des miliants syndicaux

→rdv demain en AG, et ce week-end, pour des actions locales

→rdv mardi 17 décembre pour une nouvelle journée de mobilisation nationale, en convergence avec les hospitaliers/ères, qui sont en grève depuis des mois pour sauver l’hôpital


Partagez cet article