Motion de l’AG interprofessionnelle de Seine-Saint-Denis soutenue par l’intersyndicale 93

Partagez cet article

Motion de l’assemblée générale interprofessionnelle du 93

Accueilli-e-s en Assemblée Générale Interprofessionnelle et Intersyndicale à l’Université Saint-Denis, nous travailleur-se-s (RATP, Energie, Education, Culture, Santé, Territoriaux, Chômeurs/euse, sécruité, Gilets Jaunes, travailleurs/euses sans papiers, lycéennes, étudiant-e-s/ …) habitant-e-s et étudiant-e-s de la Seine-Saint-Denis grévistes et en mouvement depuis le 5 décembre, déclarons notre détermination à continuer la lutte par tous les moyens et en particulier par la grève reconductible.
Depuis le 5 décembre, les mobilisations sur notre département sont exceptionnelles par l’ampleur des grèves. Ce sont des transports très réduits voire à l’arrêt, des établissements de la petite enfance et scolaire fermés, des entreprises au ralenti, des coupures de courant … La Seine-Saint-Denis est un département populaire où beaucoup d’entre nous connaissent le chômage, les petits boulots, les CDDs qui s’enchainent. Si le gouvernement prétend que cette réforme aidera les plus précaires, nous ne sommes pas dupes, il s’agit d’une réforme qui vise à faire des économies sur notre dos.
Notre mouvement tient par la solidarité entre tous les secteurs qui se rencontrent et se déplacent sur les piquets dès 4h30 du matin et parfois jusque tard.
Face à la solidarité et notre détermination, le gouvernement matraque et fait des fausses propositions d’« amélioration » de sa réforme.
Nous rappelons notre détermination à faire retirer cette réforme dans sa globalité. Nous luttons pour une amélioration du système de retraites par répartition.

Nous dénonçons la précarité étudiante croissante

Nous dénonçons la répression – coups, gaz, garde-à-vue – contre les piquets de grève et le mouvement qui ne sont que la suite des violences policières quotidiennes que subissent les habitant-e-s sur le département. Nous demandons l’annulation de toutes les procédures en cours.

Nous poursuivrons le mouvement durant les vacances et après.
Nous appelons à la poursuite de la grève et à sa généralisation dans tous les secteurs de la société.
Nous appelons à maintenir la pression durant les « vacances scolaires » en se rendant sur les piquets de grève qui se tiendront à la RATP, dans les Rails, dans les raffineries et ailleurs.

Nous préparons la journée de grève et de manifestations interprofessionnelles et intergénérationnelles du 9 janvier 2020.

Le 19 décembre 2019

AG Interprofessionnelle du 93 Soutenue par CGT, FO, FSU, Sud.


Partagez cet article